Cybersécurité: "Talentys Security Days" pour bâtir des systèmes d'information sécurisés

Des workshops portant sur l'intrusion et vol de données‚ la protection contre les dénis de service et l'importance de la connaissance du contexte dans la sécurisation des systèmes d´information ont marqué la première journée du séminaire. Cybersécurité: "Talentys Security Days" pour bâtir des systèmes d'information sécurisés

Les "Talentys Security Days"‚ un séminaire qui réunit experts et constructeurs en matière de systèmes d'information s'est ouvert‚ ce jeudi 11 février‚ à  Abidjan-les 2-Plateaux. Cette rencontre envisage aider à  bâtir en C-te d'Ivoire des plate-formes informatiques les plus sécurisées. C´est d'ailleurs le souhait du Groupement des opérateurs du secteur des technologies de l'information et de la communication (Gotic) qui l'a exprimé par la voix de son premier vice-président.

« Nos pays commencent à  connaître‚ à  cause de l´évolution de nos modes de vie‚ les mêmes problèmes que les économies européennes ont connus »‚ a fait remarquer Auguste Diop‚ président directeur général de Talentys. Avant d'indiquer que sa structure‚ à  travers de telle rencontre‚ entend « accompagnez les entreprises dans la construction d´un système d'information de plus en plus fiable et sécurisé. » Mais avant tout‚ il a soutenu qu'il faut avoir une idée précise des nouvelles menaces en vue de mesurer sa vulnérabilité.

Christophe Bianco‚ manager Excellium‚ a abordé en plénière la menace cybercriminelle‚ les enjeux et les challenges pour les entreprises. Et une réflexion sur la posture de sécurité à  adopter pour répondre à  cette menace. Également‚ il a souligné que les menaces ont énormément changé par rapport à  ce qui se faisait auparavant. Pire‚ le hacking‚ a-t-il affirmé‚ est devenu une industrie.

Lui emboîtant le pas‚ Babacar Wagne‚ consultant sécurité Cisco‚ a précisé que le hacking est une industrie qui se chiffre entre 400 et 1000 milliards de dollars américains. Ce qui lui a fait dire que la cybercriminalité constitue une économie beaucoup plus forte. « C´est une économie parallèle et réelle qui existe »‚ a-t-insisté. D´où la nécessité pour les entreprises de se protéger.

A l'en croire‚ les investissements ne devraient plus se limiter à  la prévention. « Il faut changer notre manière de percevoir la sécurité »‚ dira M. Wagne. Et d'ajouter qu'il est primordial d'avoir des outils qui détectent ce qui se passe dans son réseau et de réagir par la suite‚ d'où la trilogie comprendre-détecter-arrêter. L'un des plus gros vecteurs d'infection étant les "Malware" (logiciel malveillant)‚ il faut‚ a-t-il conseillé‚ développer les « anti malware ».

Des workshops portant sur l'intrusion et vol de données‚ la protection contre les dénis de service et l'importance de la connaissance du contexte dans la sécurisation des systèmes d'information ont marqué la première journée du séminaire. Cette rencontre s'achève le vendredi 12 février.